En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Aix-Marseille Université

Unité RECOVER

AIGA

Principe de la méthode AIGA

AIGA logo

La méthode AIGA a été développée au sein de l’UR RECOVER en collaboration avec Météo-France et le Schapi.

L’objectif de la méthode AIGA est de fournir une évaluation de la gravité d’un événement hydrométéorologique grâce à :

  • l’affichage du niveau de gravité de l’aléa pluvial en tout point du territoire,
  • l’affichage du niveau de gravité de l’aléa hydrologique en tout point du réseau hydrographique.

Cet objectif est rempli grâce à la comparaison de données temps réel avec des valeurs seuils (figure 1).

principe de la méthode AIGA et valorisations opérationnelles en temps réel

figure 1 : principe de la méthode AIGA et valorisations opérationnelles en temps réel

La méthode permet de produire toutes les 15 minutes :

  • des cartes indiquant en temps réel, et en tout point du territoire à la résolution du km², la période de retour des pluies radar observées en les comparant avec des valeurs seuil (volet AIGA Pluies),
  • une carte indiquant en temps réel, et pour tout bassin prédéfini, la période de retour des crues qui pourraient résulter de ces précipitations, en comparant les débits calculés à des valeurs seuils, en des points prédéfinis du réseau hydrographique (volet AIGA Débits).

Ces deux types de productions permettent de caractériser la gamme de période de retour de l'aléa hydrométéorologique en cours, et, ainsi, d’apprécier l’intensité anormale du phénomène naturel.

Méthodes AIGA pluies

Les données temps réel de pluie sont les cumuls fournis à la résolution spatiale du km² sur différentes durées (1h à 72h) par le réseau de radars météorologiques opérés par Météo-France (réseau ARAMIS). Les valeurs seuils de pluie sont constituées par les valeurs statistiques de pluie issues de la base nationale SHYREG pluie (Arnaud et al., 2014) disponibles pour les mêmes durées de cumul et pour différentes périodes de retour.

Le résultat de la comparaison entre ces observations de pluie et ces valeurs seuils peut être visualisé sous la forme de cartes à la résolution spatiale du km² (figure 2). Les niveaux de rareté des pluies y sont représentés selon une échelle simplifiée en gammes de périodes de retour. Une échelle en 3 couleurs est par exemple adoptée sur la carte de la figure 2, selon que les pluies observées en 1 heure ont une période de retour soit comprise entre 2 et 10 ans, soit comprise entre 10 ans et 50 ans, soit supérieure à 50 ans.

cartographie AIGA Pluies produite à 17h30 le 23/10/2019.

figure 2 : cartographie AIGA Pluies produite à 17h30 le 23/10/2019. Périodes de retour
de la pluie radar de durée 1 heure. Source : capture écran extranet Rhytmme.

Méthode AIGA débits

Pour caractériser l'aléa de crues, la méthode AIGA s'appuie sur des données temps réel de débits fournies par un modèle hydrologique alimenté par les pluies radars. Ces données temps réel sont comparées à des valeurs seuils de débit associées à différentes périodes de retour.

Dans la pratique, le modèle hydrologique est mis en œuvre pour des exutoires prédéfinis. Les périodes de retour sont traduites visuellement par un code couleur attribué aux tronçons modélisés. Le réseau hydrographique affiché sur carte de la figure 3 est ainsi représenté avec une échelle en 3 couleurs, selon que les débits modélisés ont une période de retour soit comprise entre 2 et 10 ans, soit comprise entre 10 ans et 50 ans, soit supérieure à 50 ans.

cartographie AIGA Débits produite à 08h00 le 23/10/2019

figure 3 : cartographie AIGA Débits produite à 08h00 le 23/10/2019. Période de retour
des débits modélisés. Source : capture écran extranet Sécurité Civile.

Mises en oeuvre temps réel de la méthode AIGA

La méthode AIGA est exploitée en temps réel dans quatre dispositifs opérationnels de suivi et d’anticipation des événements hydro-météorologiques :
- le dispositif national APIC, opéré par Météo-France,
- le dispositif national Vigicrues-Flash, opéré par le Schapi,
- les extranets « Sécurité Civile » et « Rhytmme » de Météo-France.

Dispositif APIC

La méthode AIGA Pluies est utilisée dans le dispositif Avertissement pluies intenses à l'échelle des communes, ou APIC, mis en place en 2011 par Météo-France en réponse à une commande du Ministère en charge de l'Environnement. Ce service renseigne sur le caractère plus ou moins exceptionnel des précipitations observées à l'aide de deux niveaux d'avertissement : "précipitations intenses" et "précipitations très intenses". Pour cela, le service APIC agrège, à l'échelle communale, les informations produites par la méthode AIGA Pluies à la résolution spatiale du km2. Ce service est disponible sur 97% des communes métropolitaines ; on dénombrait 9 800 communes abonnées à la fin 2019.

production APIC à 18h30 le 23/10/2019

figure 4 : production APIC à 18h30 le 23/10/2019.

Vigicrues Flash

La méthode AIGA Débits est utilisée dans le service Vigicrues Flash, mis en place en 2017 par le Ministère en charge de l'Environnement (Service central d'hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations – SCHAPI). Ce système d’avertissement permet de surveiller près de 15 000 tronçons de cours d'eau du territoire métropolitain, soit plus de 30 000 km de cours d'eau concernant un peu plus de 10 000 communes (pour 1 380 communes abonnées fin 2019). Les avertissements Vigicrues Flash informent sur le risque de crue significative dans les prochaines heures à l'aide de deux niveaux d'avertissements "Crue forte" et "Crue très forte" émis à l'échelle d'une commune. Pour cela, Vigicrues Flash agrège, à l’échelle communale, les informations produites par la méthode AIGA Débits sur les cours d’eau qui traversent le territoire communal.

carte Vigicrues Flash produite à 09h00 le 23/10/2019

figure 5 : carte Vigicrues Flash produite à 09h00 le 23/10/2019

Extranets RHYTMME et Sécurité Civile

Enfin, deux extranets opérés par Météo-France diffusent en temps réel les cartes produites selon la méthode AIGA dans leur résolution native.

L’extranet Rhytmme, proposé aux collectivités locales et aux services de l’État en Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur, permet la visualisation de l’ensemble des cartes produites par la méthode : les différentes cartes de qualification en période de retour des pluies, à la résolution du km², et la carte de qualification en période de retour des débits. On dénombre, fin 2019, près de 200 structures utilisatrices de cet extranet.

L’extranet « Sécurité Civile » propose une information AIGA à ses utilisateurs (services gestionnaires de crise : SIDPC, SDIS, Préfecture, DDTM …) quelle que soit la zone de défense dont il relève (figure 6). Les deux productions disponibles sont : la carte AIGA Pluie pour les pluies 2h sur tout le territoire national et la carte AIGA Débit sur 15 départements du pourtour méditerranéen appartenant aux Zone de Défense Sud et Sud-Est.

menu AIGA dans l’extranet Sécurité Civile

figure 6 : menu AIGA dans l’extranet Sécurité Civile.

Recherche et développement

Travaux

Les travaux de recherche et développement sur la méthode AIGA sont menés dans le cadre d’une convention pluri-annuelle avec le Ministère en charge de l’environnement. Ils concernent l’amélioration de la modélisation de la pluie en débit, avec notamment le développement d’une modélisation continue infra-horaire ou la modélisation du routage des débits au sein des bassins versants, la caractérisation des incertitudes de modélisation, la prise en compte de la vulnérabilité des territoires, … Ces travaux de R&D sont supervisés par le SCHAPI qui assure le suivi et la coordination du volet hydrologique de la convention pour le compte du Ministère en charge de l’environnement.

L’équipe projet

Catherine Fouchier, INRAE
Pierre-André Garambois, INRAE
Pierre Javelle, INRAE
Maxime Jay-Allemand, INRAE, doctorant

Valorisation

La méthode AIGA a fait l’objet de diverses communications/publications parmi lesquelles les articles suivants :

J. Lavabre et Y. Gregoris (2005). AIGA : un dispositif d’alerte des crues sur l’ensemble du réseau hydrographique. Ingénieries EAT, n° 44, 3-12.

P. Javelle, J. Demargne, D. Defrance, J. Pansu, P. Arnaud (2014). Évaluation des avertissements de crue soudaines à des sites non jaugés en utilisant des campagnes post-événement : une application avec le système d'avertissement AIGA. Evaluating flash-flood warnings at ungauged locations using post-event surveys: a case study with the AIGA warning system. Hydrological Sciences Journal-Journal Des Sciences Hydrologiques, 59(7): p. 1390-1402.

C. Fouchier, C. Saint Martin, P. Javelle, P. Meriaux, D. Organde, et al. (2017). Mises en œuvre opérationnelles de la méthode AIGA pour anticiper les crues sur les cours d’eau non surveillés. Irstea, Sciences Eaux & Territoires, n°23, pp.48-55.