En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal LOGO GAFL LOGO GAFL

Site WEB GAFL

Thèse Résilience Prunus (REACS) (2021-2024)

Projet financé INRAE BAP et Agropolis Fondation

Thèse Résilience Prunus (REACS)
Adapter les Prunus à la diminution des pesticides : identification des composantes de la résilience et exploitation de la diversité via la génétique d’association

L’arboriculture fruitière doit à ce jour répondre à une demande sociétale et environnementale urgente de réduction des pesticides et doit faire face à des changements épidémiologiques inattendus dus au changement climatique dans un contexte d'échanges intenses de matériel végétal au-delà des frontières. L'adaptation des cultures de fruits à noyaux (Prunus) à ces défis implique une réévaluation de la méthodologie de sélection actuelle afin de sélectionner des arbres résilients, c'est-à-dire des arbres capables de maintenir leur production au fil des ans en présence de multiples bio-agresseurs (ravageurs, virus, bactéries, champignons etc). A ce jour, bien qu’une réelle réflexion soit engagée sur le sujet, il existe trop peu de dispositifs bas-intrants permettant d’observer la manifestation de la résilience et pour disséquer les différentes composantes phénotypiques et génétiques de l'« idéotype résilient ».  Ce projet de thèse reposant sur des panels diversifiés de type core-collection multisite de deux espèces de Prunus majeures (abricotier et pêcher) propose de disséquer cet idéotype à la fois au niveau phénotypique et génétique.

Après une phase de bibliographie pour bien identifier les concepts de résilience et de robustesse et les moyens de mesurer leur expression en verger, la doctorante devra organiser le phénotypage multitrait de ce matériel en conditions de faible protection phytosanitaire. Elle quantifiera les cumuls de sensibilité des arbres vis-à-vis des multiples bio-agresseurs qui s’attaquent aux vergers, ainsi que leur évolution sur deux à quatre années et identifiera les covariables phénologiques et environnementales aidant à leur interprétation. Ensuite, elle réalisera des analyses de génétique d’association (GWAS) multisite et multitrait afin d’identifier des zones du génome en lien avec la résilience des parties végétatives des arbres vis-à-vis des bio-agresseurs dans le but d’amorcer une compréhension de l’architecture génétique des composantes de la résilience. Une comparaison des deux espèces permettra de comprendre l’impact de la biologie propre à chacune sur l’adaptation à la réduction des pesticides, et de dégager des lignes communes permettant d’avancer sur la question de la résilience chez les fruits à noyau, tant au niveau phénotypique que génétique. Ce projet contribuera à long terme à faire de la résilience un objectif concret pour les sélectionneurs.