En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal LOGO GAFL LOGO GAFL

Site WEB GAFL

SESAM (2019 - 2021)

Projet IBISA

SESAM
Sauvegarde Ex-situ des Solanacées Apparentées Menacées (Collections Tomate, Aubergine, Piment)

Le Centre de Ressources Biologiques Légumes (CRB-Leg) de l’INRAE d’Avignon conserve ex-situ plus de 6 500 accessions d’aubergine, tomate, piment et de leurs apparentées sauvages ou cultivées, sous forme de graines conservées aux froids et régénérées en moyenne tous les 15 ans. Parmi ces accessions, environ 10% d’entre elles, correspondant à des espèces apparentées, sont très difficiles voire impossible à régénérer dans les conditions de culture classique (cycle de culture annuel en serre), et risquaient de disparaître.

Le projet SESAM visait à tester de nouveaux protocoles de culture permettant à terme de sauver ces accessions, en intervenant sur les différentes causes identifiées des difficultés de régénération de ces accessions.

La première étape du projet a consisté en une étude bibliographique sur les 141 espèces potentiellement concernées, afin de comprendre mieux leur contexte environnemental in-situ, leur cycle de développement et leur système de reproduction, autant d’éléments pouvant expliquer les difficultés de régénération. Cette étude a abouti à la création d’une base de données bibliographique et à la définition de nouveaux cycles de culture pouvant être mieux adaptés à chacune des espèces.

Ces nouveaux cycles, plus longs, ont été testés entre aout 2019 et décembre 2020 sur 48 premières accessions de 32 espèces particulièrement prioritaires.  Parmi ces espèces, 6 n’ont pas survécu à une phase hivernale peut-être trop froide et humide, et 24 des 26 espèces restantes ont bien fleuri dès le printemps 2020 comme nous l’attendions. Malheureusement, l’épidémie de COVID-19 a compliqué notre essai, puisque nous n’avons pas pu être présents au début des floraisons en mars, ni installer les plantes dans des tunnels avec des pollinisateurs comme c’était prévu. Nous avons autant que possible pallié cette difficulté en plantant en isolement extérieur ce qui était possible et en fécondant manuellement en serre les plantes restantes.

Au bilan, malgré ces difficultés, le projet SESAM a permis dès ce premier essai de régénérer 27 accessions de 16 espèces menacées, et nous pensons que dans de bonnes conditions les nouveaux cycles pourraient fonctionner pour au moins 14 autres espèces.

Nous avons donc relancé un second essai dès le mois d’août 2020, qui portera nous l’espérons ses fruits d’ici à fin 2021, en espérant que cette fois nous puissions le mettre en œuvre tel que prévu.