En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal logo partenaire

Unité Expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne

Site de l'Unité Expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne

La processionnaire du pin

La processionnaire du pin
© INRAE UEFM
La processionnaire du pin, Thaumetopoea pityocampa, est un Lépidoptère ravageur des pins que l’on peut également retrouver sur cèdres. Les chenilles sont grégaires et se déplacent en processions. L’hiver, elles tissent un nid de soie caractéristique lui permettant d’accumuler la chaleur nécessaire à son développement le jour puis elle quitte le nid la nuit pour s’alimenter.

Aire de répartition

Originaire du bassin méditerranéen, son aire de répartition ne cesse de progresser en altitude et en latitude vers le nord de la France. La processionnaire du pin une des espèces modèles pour l’étude des conséquences du changement climatique, retenue au plan national par l’Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique (bioindicateur ONERC depuis 2006) et au plan international par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC, citée dans le 4e rapport en 2007).

 

Insectes-Focus_fig2-processionnaire-france

Cartographie du front d'expansion de la processionnaire du pin (source INRAE URZF)

Cycle de développement

Comme chez tous les Lépidoptères, le cycle se décompose en trois phases successives : la phase adulte caractérisée par les papillons, la phase larvaire qui comprend six stades de chenilles différenciées (L1 à L5), et la phase nymphale qui correspond à la transformation des chenilles en chrysalides.

cycle_biologie_PP

Cycles biologique de la processionnaire du pin

cycle_par_region

Cycles biologiques en fonction des types de climat

Risques sanitaires

La processionnaire du pin se nourrit des aiguilles et peut entrainer de fortes défoliations lors des pics de pullulations. Elle n’entraine pas la mort de l’arbre mais peut l’affaiblir suffisamment pour que l’arbre soit sensible à d’autres pathogènes (insectes, champignons) qui pourront entrainer sa mort.

Le risque principal de la processionnaire du pin est sur la santé humaine et animale. En effet, à partir du 3ème stade larvaire, la chenille devient urticante. Chez l’humain, les atteintes sont principalement cutanées (démangeaisons pouvant mettre jusqu’à deux semaines à disparaître, œdèmes...), des atteintes oculaires (glaucome, cataracte...) ou encore des atteintes respiratoires (crise d’asthme...). Chez les animaux le symptôme le plus souvent rapporté est la nécrose de la langue, qui peut parfois s'accompagner d'œdèmes des babines et de vomissements. Chez le chien notamment, la nécrose de la langue peut entrainer la mort (impossibilité de laper donc de s’alimenter).

La période de procession de nymphose (les chenilles quittent les arbres) est la plus critique en termes d’exposition. Il faudra également être vigilant aux anciens nids qui peuvent tomber des arbres et être toujours urticants (ils finissent par se dégrader avec le temps).

risques

Problèmes sanitaires dus aux poils urticants